0Cart
  • Votre panier est vide.

Objectif FEMMES 2018 : mise en lumière…

22 septembre 2018

L’envers du décor #1 : Mise en lumière

Préface : Vous connaissez mon intérêt pour l’envers du décor…Et bien, voilà une fois encore, l’histoire d’une très belle expérience, que ma profession de photographe m’a permise de mettre en images.

Alors, oui commander un néon pour un événement, rien d’extraordinaire… Mais savez-vous qui sont les artisans passionnés qui travaillent des heures debout, qui « jouent avec le feu », pour avoir ce résultat si fascinant qui font briller mes yeux ? Et si vous me suiviez en lisant ces quelques lignes…

Tranche de vie – du vendredi 14 septembre  – 10h14 – le soleil est un peu timide mais le ciel est bleu et annonce de bons présages…

L’effet papillon a encore réussi sa mission : En effet, une jeune artiste sélectionnée pour PARISARTISTES # (elle se reconnaîtra et je la remercie encore en passant !) me présente un nouveau mécène : Xavier Petitjean de Asp signalétique. Ce dernier adhère à ma dernière idée un peu folle,  élaborée pour la 3è édition d’Objectif FEMMES. Nous commençons donc ensemble le processus de création… Après validation de la Mairie du 9eme (partenaire de la première heure de mes événements parisiens), nous continuons d’avancer comme il se doit : vite et bien ! 
Xavier me présente Stéphanie Coratella de Vito qui réalise avec son équipe, des tubes néons (pour des décors de films, de théâtres, de grands magasins et aussi pour des artistes). C’est le dernier atelier en France à posséder ce savoir faire et c’est une référence dans le « milieu » comme l’on dit !

Stéphanie a repris l’entreprise il y a maintenant 22 ans. Le fondateur Polizzi Vito doit partir à la retraite. Il a des propositions de reprises, mais pas de coup de coeur pour laisser son entreprise à des personnes qui risquaient de mettre Stéphanie au chômage… Il propose alors à Stéphanie de reprendre le flambeau ! Elle est émue par cette offre et sur le trajet qui la ramène à son domicile… Elle réfléchit comme il se doit à cette proposition… Mais, elle m’a avoué avec un grand sourire, qu’en 5 mn sa décision avait été  prise et son destin scellé à celui de cette entreprise. Depuis, avec 5 souffleurs et une assistante, ils continuent tous ensemble de donner vie à de beaux projets.

Donc vendredi, j’arrive donc, aux portes de Paris à Pantin exactement et au N° 3 de la Rue Cartier-Bresson précisément (c’est un beau présage pour une photographe, pensais-je).

L’atelier est dans son jus. Il y règne une grande concentration, malgré le bruit assourdissant des bruleurs, chalumeaux et autres machines nécessaires à la réalisation des enseignes lumineuses. A mon arrivée, Stéphanie me présente Ludovic qui est en charge du néon Objectif FEMMES.
Les présentations faites, je sors mon boitier et je met à l’oeuvre. Les images s’enchaînent très vite car la précision et la rapidité du geste du souffleur le mérite… 
Derrière l’objectif je suis admirative de la technique du jeune homme. Il connaît son métier, cela se voit à la dextérité avec laquelle il manie les tubes de verre qui deviennent, sous mes yeux, des lettres de lumière. La transformation de ce matériaux si fragile, qui en un instant devient aussi souple que du chewing-gum grâce à la chaleur et au souffle de Ludovic, est spectaculaire. Je vois ainsi se fabriquer un e et un j…  Le temps a une valeur particulière, car chaque étape a son importance et cela ne sert à rien de « courir après les minutes »… C’est d’ailleurs ce que j’ai pu constater après une heure passée à photographier l’évolution du travail, le temps c’était comme figé…

J’ai aussi eu la chance de passer derrière le chalumeau avec un tube de verre encore neuf… comment vous dire que je n’ai pas joué la maline. Et le résultat fut, comment vous dire… un beau tube « tordu-en-J » car je n’avais pas de repères ni la technique, c’est un VRAI métier !!! mais cela m’a permis de comprendre combien il était difficile de doser le temps et la précision du geste. Je peux vous assurer que je ne verrais plus les lettres éclairées des néons comme avant… La magie de l’instant a mis en lumière ce métier d’artisan qui je l’espère pourra continuer encore longtemps avoir ses lettres de noblesse !

Sur ce, que la lumière soit ! J’espère qu’à travers ces quelques lignes, j’aurais pu vous transmettre ce moment unique, vécu dans cet atelier.

Un grand merci à Ludovic, Stéphanie et Xavier !

Karine

6 comments

  1. Comment by Bruno

    Bruno 25 octobre 2018 at 14:06

    Vive la photographie vue par les femmes.

  2. Comment by Elisabeth

    Elisabeth 11 octobre 2018 at 13:21

    Superbe événement ! Félicitations aux sélectionnées et à l’équipe !

  3. Comment by Marie

    Marie 11 octobre 2018 at 08:31

    Belle exposition. J’ai adoré le travail d’Adeline Spengler.
    Marie

  4. Comment by Claudine

    Claudine 10 octobre 2018 at 14:29

    Magnifique ce néon sur la façade de la Mairie, j’ai découvert l’événement grâce à lui 😉
    L’exposition est superbe, bravo les femmes sélectionnées.
    Claudine

  5. Comment by Lucien

    Lucien 10 octobre 2018 at 10:32

    Quel boulot ! Chapeau à l’équipe.
    Lucien

  6. Comment by Patricia

    Patricia 3 octobre 2018 at 23:34

    Le vernissage était superbe et les artistes sélectionnées talentueuses.
    J’ai hâte de voir la prochaine saison en 2019 !
    Bravo à l’équipe qui a tout organisé.
    Patricia

Comments are closed.