0Cart
  • Votre panier est vide.

Natur’Elle Graffiti’s
(2003 – 2017)Madame Nature reprend ses droits tout en étant en totale harmonie avec les oeuvres des Street Artistes.
Cette thématique a débuté en 2003 et évolue toujours, au détour des promenades urbaines de la photographe…
Végétation, couleurs, textures, lumière, graphisme, poésie, détails… tout y est !

Texte écrit par Sophie Blachet – Critique d’Art :
« Depuis 2003, la photographe parisienne – Karine Paoli – se balade dans l’espace urbain avec son appareil photo.

Elle observe, elle s’intrigue, elle pose un œil à la fois intemporel et poétique sur ce qui l’entoure.
Passionnée de street art, elle questionne l’interaction entre art et nature.
Presqu’amusée, elle observe que la nature reprend ses droits autour de l’art. Karine Paoli y aime la part de féminité et la douceur qui émergent.

Et si la nature souhaitait interagir avec l’art ?
Et si l’art urbain magnifiait notre vie habituelle, notre entourage urbain ?
Alors que quelques street artistes ont souhaité faire vivre leur art avec la nature, Karine Paoli, quant à elle, photographie des moments fortuits.
Avec un œil de petite fille curieux de tout, elle immortalise ses moments uniques particulièrement éphémères. Que reste t-il quand la rose est fanée ?
Que reste t-il du dessin urbain après pluie, vent et soleil ?
Au moment où nous en avons le plus besoin, Karine Paoli prouve que l’urbanisme et l’écologie peuvent vivre en bonne harmonie.
Sa poésie photographique et son regard pétillant nous donnent envie de protéger la nature et l’art, de faire vivre ensemble notre monde.
Au-delà du message de douceur et de poésie, elle lance un message de paix. »